perrichonPosition actuelle : Business Developper, Digital Marketing & International Account Manager

Quelle est la position que vous occupez actuellement, dans quelle entreprise et quel est le niveau de responsabilité ?

Je suis actuellement en charge du développement marketing digital et des comptes clients internationaux chez Sotheby’s Real Estate. Ma mission est de promouvoir mon entreprise aussi bien sur du digital au travers des réseaux sociaux que lors d’évènements networking. Rester en alerte des dernières technologies, en veille sur la concurrence et véhiculer l’image d’excellence de Sotheby’s sont mes tâches quotidiennes.

Quelles sont les principales compétences requises pour occuper cette position ?

Il faut avant tout faire preuve d’une grande soif de connaissance et de curiosité. Savoir aussi rester en veille constante et avoir un grand esprit de compétition. Rester numéro 1 sur un marché aussi compétitif que celui de Hong Kong où l’immobilier est en perpétuelle évolution est une guerre quotidienne.

La formation suivie au MASNI vous a-t-elle permis de renforcer ou d’acquérir ces compétences?

La formation m’a permis de renforcer mon esprit critique et d’analyse et d’acquérir des compétences en veille stratégique et en gestion de projet dont je me sers au quotidien. Grace à sa formation pluridisciplinaire et au-delà de nous fournir les bases nécessaires à rentrer dans la vie active, le MASNI nous fournit également les clés nécessaires pour ouvrir les portes du monde professionnel. Outre les enseignements théoriques, nous apprenons à mettre nos connaissances en pratique et à développer nos propres compétences. Le MASNI nous apprend une méthode de raisonnement applicable à n’importe quel univers. Cela nous permet alors de nous orienter vers des domaines professionnels variés afin de trouver le poste de nos rêves.

Question subsidiaire : compte tenu de votre expérience, avez-vous des suggestions à faire pour nous aider à améliorer notre formation ?

Même si je trouve que le MASNI a une formation complète, je pense que nous n’avons pas assez de mise en pratique et que nous manquons de connaissances en ‘comptabilité et gestion’. Je n’aime pas faire de comparaison avec les écoles de commerce mais pour avoir été victime de la compétitivité et la difficulté du marché asiatique, il est parfois très difficile de se démarquer des écoles de commerce et j’ai trouvé qu’en règles générales j’avais quelques lacunes sur ces domaines. Les points forts de la formation étant d’avoir des intervenants issu du milieu professionnels, il est intéressant d’en tirer le maximum de profit au travers de cas pratiques (ex : les préparations aux entretiens vidéo). Les cours de langues (anglais/chinois) restent également trop ‘scolaires’ et ne nous servent pas vraiment au quotidien.

Concernant les alumnis, le réseautage est devenu incontournable et je pense qu’il est primordial de faire vivre ce réseau et de se regrouper en fonction des pays où nous sommes basés. Si vous êtes au courant d’anciens sur Hong Kong, je serai heureuse d’organiser un évènement des anciens du MASNI.